Londres

Tabarnak ! L’expérience d’Angèle au Québec.

Angèle à 19 ans, elle est française mais elle se trouve ne ce moment au Quebec ! Eh oui, cette Bretonne a quitté le pays des menhirs pour les terres enneigées de Céline Dion, Garou et autres spécimens à l’accent chantant …

Carte Québec

Depuis quand et dans quel contexte es tu partie au Québec ?
Je suis au Québec , à Levis Lauzon depuis le 19 janvier 2015, donc, depuis environ 4 mois. Je fais un DUT Génie Biologique et pour mon semestre 4, j’ai eu la possibilité de partir au Québec pour 6 mois (4 mois de cours et 2 mois de stage). J’ai donc pris mon courage à deux mains et j’ai décidé de partir vivre cette expérience.

Est ce que tu as eu du mal à quitter la France ?
style= »line-height: 1.7em; »>Non pas vraiment ! Bien sûr j’ai eu un petit pincement au cœur quand j’ai laissé tout le monde derrière moi mais je pense que, sur le coup, je ne me rendais pas vraiment compte que j’allais partir. J’étais plus dans l’excitation du départ et donc je ne me rendais pas vraiment compte que je partais quand même pour un bon petit bout de temps.

ballade en chiens de traineau

Famille, amis,… Comment as-tu géré la distance ?
Heureusement qu’Internet et le wifi existe sinon ça aurait été très très difficile. En France, je rentrais tous les week end chez moi. Forcément, ça fait bizarre de ne pas rentrer chez papa-maman pendant aussi longtemps. Mes amis, mon copain,… tout ça me manque. Surtout le soir, enfin vers 17, à cause du décalage horaire,… En France, généralement tout le monde dort alors on se sent un peu seul et puis on s’habitue ! Et j’arrive à parler assez souvent par message ou par Skype avec un peu tout le monde, du coup, ça va.

Comment se passe l’intégration dans un établissement non seulement inconnu mais aussi, et surtout, dans un autre pays ?
Les québécois sont – pour la plupart – des gens très chaleureux donc l’intégration s’est très bien passée. De plus, je partais avec des gens que je connaissais donc à plusieurs c’est toujours plus facile de s’intégrer et puis c’est sympa de rencontrer de nouvelles personnes.

En dehors du travail, comment occupes-tu tes semaines ?
Je regarde les Marseillais en Thaïlande en replay ! (ça t’es pas obligé de le mettre ^^).
La semaine je ne fais pas grand chose car les cours ici sont complètement différents de ceux que j’avais en France. Il a fallu que je me remette à niveau et j’ai du pas mal réviser, souvent ! Mais, le week end, j’ai eu l’occasion de visiter Québec et ses alentours, faire du ski et sortir avec mes amies françaises.

Angèle et ses amis sous la neige

Quelles sont les différences les plus flagrantes entre la France et le Québec ?
L’accent ! Et de loin ! Au départ, ca n’a pas été facile de tout comprendre !
La température : quand on est arrivés il faisait -16˙C et ça a été de pire en pire mais j’ai survécu !
La nourriture, aussi, est vraiment différente !  Il n’y a pas de petits paquets tout se vend en grandes quantités et c’est beaucoup plus cher.
Il y a pleins d’autres choses différentes mais à serait trop long à dire …

Quelle est, pour l’instant, ton meilleur souvenir ?
C’est difficile, je n’ai pas vraiment de meilleur souvenir… J’ai fais pleins de choses géniales,  je ne saurais dire ce que j’ai préféré. Je pense quand même que c’est le voyage à New York que j’ai préféré ! C’était magique ! Mais j’ai eu pleins d’autres bons moments comme la journée avec des chiens de traineau, les chutes du Niagara et aussi quand ma famille et mon copain sont venus me voir. Ce sont de très bons souvenirs !

Statue de la liberté

Même s’il te reste encore quelques mois, retenterais tu l’expérience ?
Oui je retenterais l’expérience car cela m’a apporté vraiment beaucoup. J’ai bien grandi dans ma tête, j’ai appris à me débrouiller toute seule, j’ai rencontré de nouveaux amis,… etc Mais je ne referais pas ça tout de suite !

Après réflexion, que conseillerais-tu à quelqu’un qui partirait dans le même contexte que toi ?
De ne pas prendre sa décision à la légère ! Ce n’est pas facile de se retrouver à l’autre bout du monde sans ses proches. Après, je lui dirais quand même de foncer car c’est une expérience unique qu’il ou elle ne pourra pas regretter même si il y a des petits moments de blues on s’en remet vite et on fait des choses incroyables.

Voilà ! J’espère que cet article vous aura fait voyager ! En tout cas, si tu veux aller au Québèc, attache ta tuque, car c’est au boutte mais n’oublie pas d’enfiler des pelures si tu ne veux pas te retrouver congelé !

Québèc

Merci à Angèle pour ses magnifiques photos.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s